🇫🇷 Livraison offerte pour toute commande supérieure à 50€

5 astuces pour une salle de bain zéro déchet.

A la recherche d’alternatives zéro déchet pour les différents soins et accessoires que vous utilisez au quotidien ? Dans cet article, nous énumérerons les multiples options qui s’offrent à vous pour une salle de bain zéro déchets. Rasoir de sûreté, shampoing solide, savon à froid, savon à raser, oriculi : prendre soin de soi tout en respectant l’environnement, c’est un jeu d’enfant. Il suffit d’être correctement renseigné et de franchir le pas ! C’est parti pour un petit tour d’horizon des ingrédients indispensable à avoir pour une routine de soins à la fois économique et eco-friendly.

Table des matières

Utiliser un rasoir de sûreté

Le rasoir de sûreté, conçu en acier inoxydable, présente le double avantage de posséder des lames recyclables et d’être réutilisable à l’infini. A l’inverse du rasoir jetable en plastique, il bénéficie d’une durée de vie très importante et n’engendre aucun impact négatif sur l’environnement.

En plus de ces atouts incontestables, son poids plus conséquent permet de profiter d’une prise en main à la fois plus agréable et plus précise. Sans parler des économies que vous réaliserez sur le long terme, en renouvelant uniquement les lames de façon régulière.

Le shampoing solide

Toujours dans notre objectif de zéro déchet, l’utilisation d’un shampoing solide est un choix particulièrement avisé. D’abord parce que le shampoing solide est en grande majorité composé d’ingrédients naturels et emballé dans des matériaux recyclables ou compostables et, par conséquent, ne constitue pas une source de pollution (contrairement aux shampoings classiques).

Ajoutons à cela l’avantage de la proximité : oui, vous avez de grandes chances de trouver des shampoings solides près de chez vous, ce qui limitera considérablement et le transport et donc l’impact carbone.

Rappelons enfin que le shampoing solide revient moins cher et dure plus longtemps que le shampoing normal, qu’il convient à tous types de cheveux et que, pour les plus motivés, il est possible d’en fabriquer soi-même assez facilement.

Le savon à froid

Le procédé artisanal de la saponification à froid permet de produire des savons surgras riches en glycérine végétale. Avec ses importantes propriétés adoucissantes et nourrissantes, le savon à froid se révèle une alternative idéale (et de plus en plus populaire) au gel douche classique de fabrication industrielle.

Ces produits, biodégradables à 100%, n’engendrent aucune pollution de la terre ou de l’eau, que ce soit pendant ou après leur utilisation. Économique et richement doté en bienfaits pour tous les types de peaux, le savon à froid n’a décidément rien à envier à son cousin de grande surface.

Le savon à raser

Les emballages de gels et crèmes moussantes ainsi que les aérosols de mousse à raser représentent ni plus ni moins que la deuxième source de déchets, un score effrayant pour un soin quotidien qui ne paye pas de mine… En revanche, le savon à raser s’est peu à peu fait une place en tant qu’alternative 100% naturelle, fabriquée dans le respect de l’environnement à partir d’huiles végétales non chauffées.

Par ailleurs, le savon est aussi synonyme d’un rasage nettement plus économique : un savon à raser se conserve entre 6 mois et un an, tandis qu’une mousse à raser se conserve un à deux mois pour un rasage régulier.

L’oriculi, le coton-tige réutilisable

Non, il ne s’agit pas de sculptures en papier représentant des objets ou des animaux. De plus en plus en vogue, l’oriculi consiste en une tige en bambou subtilement recourbée. Il est, pour ainsi dire, à la fois l’ancêtre et l’avenir du coton-tige. Si l’on en croit une étude récemment menée en France, les déchets non recyclables de coton tige consommés par les foyers français représentent plus de 1 million de tonnes par an.

Alternative zéro déchet du coton-tige, l’oriculi présente l’avantage non négligeable de durer toute une vie. De plus, à la différence des coton-tiges qui sont désormais déconseillés par l’ensemble des spécialistes, les oriculis ne favorisent pas la création de bouchons.

Pour se raser, se laver ou encore se nettoyer les oreilles, les alternatives zéro déchet ne manquent pas ! Être un consommateur averti et soucieux de son empreinte écologique n’a rien d’un calvaire ; bien souvent, au contraire, les produits et objets zéro déchet s’avèrent plus efficaces, plus faciles d’utilisation et moins onéreux que ceux auxquels nous sommes habitués. Modifier ses habitudes de consommation sur les soins les plus courants, c’est à la portée de tous, ça ne coûte pas plus cher et votre corps vous remerciera.
Partager sur
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

*

code

En résumé

A découvrir également

Pofine
Logo
- 10€ dès 40€ d'achats avec le code HELLOYOU